Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chroniques de la Rue des livres

Les présentations de romans, albums pour petits et grands, diffusées sur Radio d'Oc Moissac

Fleur de Géant / Nicolas Poupon .- Scutella , 2011

Publié le 5 Octobre 2015 par Mélanie in Albums, Lecture

Fleur de Géant - Nicolas Poupon - Scutella - 2011
Fleur de Géant - Nicolas Poupon - Scutella - 2011

Fleur est une petite fille, qui petite était déjà toute petite. Elle ne grandit pas, enfin pas beaucoup, seulement deux centimètres et demi dans toute sa vie, mais ça lui suffit. Les gens sont un peu embarrassés, ils se demandent quelle est donc cette drôle de bizarrerie, une adulte qui n'a pas grandi ? Ou une enfant qui n'a pas vieilli ? Avouons que c'est étrange... Alors un jour, Fleur prend ses cliques et ses claques et part à la découverte du monde, dans l'espoir de trouver un endroit plus accueillant.

Et en cherchant, elle va se cogner au gros orteil d'un géant...

Fleur de Géant / Nicolas Poupon .- Scutella , 2011

« Oups ! Pardon, excusez-moi ! bredouilla Fleur. Je ne vous avais pas vu. Je ne vous ai pas fait mal ? »
Le géant, qui n'avait rien senti, répondit en frottant le bout de son énorme doigt de pied : « Un petit peu, mais ça ira. » pour ne pas vexer cette drôle de petite bonne femme.
« Je m'appelle Fleur. Dans toute ma vie, j'ai grandi de deux centimètres et demi » dit Fleur en tendant la main au géant.
« Je m'appelle Gontran, et je suis haut comme 17 immeubles » lui répondit le géant avant d'ajouter : « ça te dirait d'être ma souffleuse ? »

Gontran fait monter Fleur sur son doigt, l'approche de son oreille droite et lui propose le marché suivant : elle peut regarder ce qui s'y trouve et si ça lui plaît, tout sera à elle. Dans l'oreille du géant, Fleur découvre une immense pièce remplie de livres. Après une inspection silencieuse, Fleur s'endort au beau milieu d'un livre, et Gontran, terrifié à l'idée qu'elle dise non, attend que sa nouvelle amie lui donne sa réponse.

Au matin, après une bonne nuit de sommeil, Fleur accepte de devenir souffleuse pour Gontran, à condition d’avoir quelques explications… Et le droit de pouvoir venir faire de la balançoire sur la boucle d'oreille du géant quand bon lui semble.

Fleur de Géant / Nicolas Poupon .- Scutella , 2011

« Gontran expliqua que si les géants ne savaient pas lire, c'est qu'il n'existait pas de livre pour géants. Il expliqua aussi que les autres livres, les « normaux », étaient minuscules pour un géant. Que les lettres, les mots, les phrases, les chapitres, tout ça était beaucoup trop petit pour leurs énormes yeux bigleux. Alors depuis la nuit des temps, les géants faisaient semblant, tandis que, bien cachés au fond de leur oreille, tout près de leur tympan, les souffleurs leur lisaient les livres qu'ils étaient censés lire »

Fleur de Géant / Nicolas Poupon .- Scutella , 2011

Les mois, les années passent et Fleur lit à voix haute toutes les histoires cachées au creux de l'oreille de Gontran, tandis qu'il l'écoute, immobile. Au bout de trois années, Fleur est un peu fatiguée de raconter des histoires et Gontran a besoin de se dégourdir les pattes, ils partent donc faire un tour et là, c'est magique ! Les paysages autrefois muets se mettent à parler au géant, il arrive à discerner leurs histoires et à lire en chaque arbre, chaque pierre, chaque nuage qui passent. Et au détour d'une montagne, la magie se fait aussi grande que 15 immeubles et demi, sous la forme de la belle géante Éléonore.... Forcément, le géant est sous le choc, il n'ose plus avancer et demande à Fleur de lui souffler quelques mots pour Éléonore, mais la souffleuse refuse, encourageant Gontran à trouver les mots lui-même….

La suite, ça n'est pas à moi de vous la raconter, ni à Fleur, mais plutôt à Gontran et Éléonore... Petit indice, depuis qu'ils se sont rencontrés, Fleur à un compagnon de balançoire plutôt sympathique tout droit sorti des boucles brunes de la géante....

Commenter cet article