Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chroniques de la Rue des livres

Les présentations de romans, albums pour petits et grands, diffusées sur Radio d'Oc Moissac

La dose / Melvin Burgess.- Gallimard (Scripto), 2014

Publié le 9 Février 2015 in Romans, Ado, Drogue, Violence, Amour, Révolte

Un thriller dans lequel plonger dès 15 ans par un des grands auteurs de la littérature adolescente, notamment Junk, le livre-référence autour de la drogue.

La dose / Melvin Burgess.- Gallimard (Scripto), 2014

L’idée de La dose lui a été soufflée, une fois n’est pas coutume… l’inspiration se nourrit aussi de rencontres et d’échanges. Comme le dit si bien l’auteur :

avoir une idée, bien sûr, c’est formidable, mais il faut être capable de la sortir du lot. Au cours de notre vie, nous avons tous des idées qui donneraient un bon livre, un bon film, une bonne série, mais si on ne sait pas distinguer les bonnes des mauvaises, ça ne sert à rien. Il faut être capable de séparer le bon grain de l’ivraie.

Le point de départ est donné par une histoire pensée par des lycéens en terminale littéraire et leurs professeurs dans laquelle une nouvelle et improbable drogue une fois assimilée, vous tue au bout d’une semaine, sans retour arrière possible.

Au départ, le Raid était une drogue utilisée à des fins d’euthanasie. Elle permettait d’offrir aux malades en phase terminale une dernière semaine de vie dans de bonnes conditions. Personne n’imaginait alors que les jeunes la détourneraient, car personne ne savait ce que ça leur procurerait : une vraie jeunesse. Sous Raid, on se sentait mentalement, physiquement et sexuellement au sommet. C’était le meilleur shoot de tous les temps.
En tout cas, c’est ce qu’on racontait. Et bien sûr, comme tout a un prix, une gélule de Raid coûtait plusieurs milliers de livres.
Une fois avalée, il n’y avait pas de retour possible. Personne ne lui connaissait d’antidote, et les scientifiques s’accordaient à dire qu’on n’en trouverait jamais. […] le Raid avait déjà causé la plus grande vague de morts jamais enregistrée parmi les moins de vingt-cinq ans.

Cette drogue révolutionnaire déferle sur Manchester, en Angleterre. La jeunesse désabusée par un contexte social et économique difficile où chômage et pauvreté se disputent la vedette, se ruent sur ce nouveau shoot qui permet d’échapper à un avenir qui leur parait incertain. Le déclic a lieu lors d’un concert où la rock –star Jimmy Earle meurt sur scène après l’ingurgitation d’une dose de Raid. La jeunesse en attente d’adrénaline préfère vivre pleinement et follement une semaine quitte à mourir. Tout le long du roman, nous allons suivre Adam et Lizzie, deux ados qui attirés par les évènements fébriles que vit la société vont peu à peu être au cœur d’une aventure dans laquelle leur propre vie est mise en jeu. Adam est un jeune homme des classes populaires qui vit chez ses parents. Le père est invalide, le grand frère Jess pourvoit aux besoins de la famille. Adam reste un ado pour qui les responsabilités sont à mille lieux de ses envies, d’autant plus que sa petite amie Lizzie elle, appartient à un monde riche, dans lequel il aimerait trouver sa place… On croisera aussi des gangsters qui détiennent le marché du Raid, un psychopathe notoire qui devient noir et encore bien plus noir au fil de l’histoire, mais également des Zélotes, des révolutionnaires qui détournent le Raid pour « la juste cause »…

Adam sera l’un de ceux qui avaleront une dose par désespoir. Plus ou moins séparé de sa copine avec laquelle il a à moitié réussi à faire l’amour (il dira lui-même qu’il est « à moitié vierge », au courant de la mort de son frère sacrifié à la cause Zélotte, incapable de se projeter en tant que futur soutien de famille, il décide donc très égoïstement de vivre enfin la plus belle semaine de sa vie… et la dernière pour laquelle il rédige une liste de vœux…

Au cours de la nuit, Adam s’était régénéré. C’était l’un des effets du Raid : chaque journée commençait bien. Les vingt-quatre heures à venir s’ouvraient comme une nouvelle vie devant soi. Il examina sa liste.
Tomber amoureux. Fait. Coucher avec Lizzie. Fait. Lui faire un bébé. Il verrait ça plus tard.
Coucher avec plein de filles. Plusieurs en même temps. Boire du champagne jusqu’à ne plus tenir debout. Fait. Goûter de la coke. Il devait s’en occuper. Faire le tour de Manchester dans une voiture de course. Tuer quelqu’un qui mérite de mourir. Réaliser quelque chose dont l’humanité se souviendra à jamais. Et mourir sur l’Himalaya au coucher du soleil. Il verrait ça un peu plus tard. Devenir riche. Laisser assez d’argent à mes parents et à Lizzie pour qu’ils n’aient pas besoin de travailler.

Mais la réalisation des vœux ne se passera pas comme prévu… Adam et Lizzie vont tomber dans un engrenage de violence et vont devoir combattre leurs peurs pour rester en vie.

Un roman à rebondissements, malgré des personnages un peu trop stéréotypés, qui interroge sur le sens que l’on cherche à donner à sa vie.

Commenter cet article