Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chroniques de la Rue des livres

Les présentations de romans, albums pour petits et grands, diffusées sur Radio d'Oc Moissac

La joue bleue / Hélène Leroy ; Sylvie Serprix .- Talents Hauts (2009)

Publié le 11 Décembre 2014 in Première Lecture, Violences faites aux femmes

La joue bleue / Hélène Leroy ; Sylvie Serprix .- Talents Hauts (2009)

Nous sommes à l’aube de l’Humanité. Le chef de la tribu Homo sacrin sacrin après avoir conquis de nombreux territoires et montré sa bravoure, décide de prendre Femme. Femme, c’est le nom de son épouse.

Une fois arrivés dans la caverne, Homo sacrin sacrin, explique à Femme qu’elle doit faire briller les murs de la grotte, gratter les peaux de mammouth et étriper le poisson. Femme, lui demande s’ils ne pourraient pas faire toutes ses tâches ennuyeuses ensemble mais son mari lui rit au nez, lui expliquant qu’il a des montagnes à découvrir et qu’il n’a pas de temps à perdre avec tout cela.

Le soir venu, après sa journée de chasse, Homo sacrin sacrin rentre à la maison, s’essuie les pieds sur les peaux de mammouth, les mains sur les murs de la grotte, trouve le feu trop petit et le mammouth trop cuit.

Ainsi passent les jours, interminables pour Femme qui ne rêve que d’accompagner son mari à la chasse et de se promener avec lui plutôt que de faire le ménage et la cuisine, tandis que sacrin sacrin trouve toujours le feu mal fait et le mammouth trop cru ou trop cuit.

Et puis un soir, elle lui annonce qu’elle souhaite apprendre à dessiner sur les rochers, étudier le Grrr ancien et le Arrgh d’au-delà de la rivière. Son mari lui explique alors qu’elle n’a pas besoin de savoir tout ça pour étriper le poisson et commence à se mettre en colère. Pour la première fois Femme se dresse face à lui et persiste dans sa décision d’étudier. C’est alors que le premier poing s’abat sur sa joue qui devient bleue. Elle part se réfugier pour pleurer ne comprenant pas comment son mari a pu faire une chose pareille, lui qui est si gentil. Non ce n’est pas de sa faute, c’est parce qu’il est fatigué et qu’elle l’a énervé avec toutes ses idées idiotes, d’ailleurs il vient s’excuser et lui offrir un cadeau.

Seulement voilà, c’est le premier coup d’une longue série. Alors parfois sacrin sacrin est très gentil avec Femme mais le plus souvent il la frappe, parce qu’elle a dessiné un petit cheval à l’entrée de la grotte, parce que le feu est trop chaud ou tout simplement pour rien. Et pendant ce temps là, le petit garçon qu’ils ont eu ensemble, fourre sa tête dans les bruyères et mords les brindilles pour ne plus entendre sa mère crier.

Mais un jour, alors que sacrin sacrin rentre de sa journée et traite Femme de pelure et de fiente de buse, elle attire son petit garçon contre sa joue bleue et dit NON avant de s’enfuir.

Elle rencontre d’abord une voisine, puis un cueilleur d’herbe et enfin le Gardien de la forêt. N’ayant trouvé personne pour les aider, ils passent la nuit dans des buissons. Puis au petit matin, deux hommes, des Homo sava sava, les découvrent et décident de les ramener dans leur tribu pour les aider. Mais sacrin sacrin, en bon chasseur qu’il est, les retrouve très vite et est bien décidé à les ramener dans leur grotte. Mais les sava sava ne l’entendent pas de cette oreille, ils demandent à Femme et à l’enfant s’ils veulent rentrer avec lui mais tous deux répondent non. Sacrin sacrin repart donc seul et en colère. Pendant la nuit, il revient discrètement pour enlever l’enfant, Femme, affolée par la disparition de son fils, retourne à la grotte.

La vie reprend son cours, sacrin sacrin a décidé d’enseigner la chasse à son fils mais lorsque Femme s’oppose à ce qu’il l’emmène une nouvelle fois car elle considère qu’il est trop petit et bien trop fatigué, il lève de nouveau son point sur elle. A ce moment là, un sava sava apparait et emmène dans sa tribu sacrin sacrin.

Les jours s’écoulent tranquillement dans la grotte de Femme et de son fils. Ils sont paisibles et calmes sans toute cette violence. Et puis un jour sacrin sacrin réapparait, il vient présenter des excuses à Femme et lui parler d’avenir. Mais Femme dit non et part vivre avec son fils chez les sava sava. Parfois sacrin sacrin vient chercher son fils et ils partent de longues semaines pour chasser et il en sera ainsi jusqu’à la fin.

Voici la toute dernière phrase du livre qui résume fort bien l’histoire :

C’est un très grand chasseur, mon père. Il m’a appris à regarder de tous mes yeux, à écouter de toutes mes oreilles. Mais moi aussi, je lui ai appris une chose : l’amour, c’est se faire du bien, pas du mal.

Commenter cet article