Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chroniques de la Rue des livres

Les présentations de romans, albums pour petits et grands, diffusées sur Radio d'Oc Moissac

A kiss in the dark / Cat Clarke, Robert Laffont, 2014

Publié le 24 Octobre 2014 in Romans, Ado, Amour, Sexualité, Sentiments

Cat Clarke est un auteur britannique qui se consacre à la littérature pour grands ados et jeunes adultes. Un roman à conseiller dès 15 ans qui aborde les émois des premières rencontres amoureuses ... mais pas que.

A kiss in the dark / Cat Clarke, Robert Laffont, 2014

Vous rappelez-vous de votre premier amour ? De lui ou d’elle bien sûr, mais aussi de ce que vous ressentiez, des doutes, des peurs, des frissons que l’amour vous provoquait.

Car il s’agit d’une histoire d’amour entre deux adolescents. N’y voyez pourtant rien de mièvre, ne vous attendez pas non plus à de la sensiblerie guimauve un petit peu dégoulinante.

A kiss in the dark, c’est l’histoire d’Alex et de Kate qui se sont rencontrés sur un forum en ligne et qui peu à peu après s’être rencontrés tombent amoureux l’un de l’autre. Alex qui a de l’humour, est beau et un brin timide ; Kate craquante et un peu naïve. Un amour avec un grand A, généreux, touchant et sincère. Plein de confiance aussi. Pourtant Alex cache un secret bien lourd qui risque de remettre tout en question.

Car quand il s’agit d’orientation sexuelle, comment parler de l’impensable ? Alex est le diminutif d’Alexandra, une jeune fille de 16 ans un peu perdue quand à son identité sexuelle. Qui sait qu’elle est une fille, qui s’est toujours vue sortir avec un garçon mais sans que l’envie en soit réellement pressante. Alex qui aime le skate, pique les fringues et le déo à son grand frère Jamie depuis peu à la fac. N’aime pas vraiment les jupes, et cultive sans en avoir conscience un look très androgyne. Au fur et à mesure de sa relation avec Kate, il devient pourtant de plus en plus difficile de se dévoiler. Alors elle va au bout de ce qu’elle aurait pu être et gomme un à un tous les attributs de sa féminité.

Kate de son côté trouve qu’elle a le petit ami idéal, attentionné, sensible, dont les goûts sont proches des siens. Un petit ami, qui, lui, sait carrément bien embrasser, la fait rire, la surprend, la touche. Est-il vraiment possible de tomber amoureux d'une fille sans s’en apercevoir ? Comment réagit-on lorsque se lève le voile ?

Le récit construit en deux temps propose « un avant » de la révélation, du point de vue d’Alex et « un après » du point de vue de Kate.

Ma vie était désormais scindée en deux - tranchée net : avant et après que je découvre que mon petit ami était une fille.

Autour d’eux gravitent les parents des deux ados et Jamie, le grand frère d’Alex. Chacun essaye de tenir son rôle du mieux qu’il peut en portant ses propres valeurs. On y découvre le non-dit, le silence, la confrontation, le décalage avec leurs enfants mais aussi l’amour, la confiance et le respect qu’ils leur portent. Leur difficulté aussi à les comprendre, à trouver les mots justes pour les accompagner.

Un très beau roman qui explore la complexité de nos rapports d’amour à l’adolescence à l’autre et mais aussi à la famille ; et qui au-delà de la question actuelle autour des genres aborde la question de l’identité. Être ce que l’on devient n’est pas un chemin facile. La peur d’être rejeté(es) peut nous amener à voiler des parties de nous-mêmes. L’orientation sexuelle en fait partie, surtout lorsque tout encore reste à construire.

Commenter cet article