Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chroniques de la Rue des livres

Les présentations de romans, albums pour petits et grands, diffusées sur Radio d'Oc Moissac

Egaux sans ego / Egalité par Education .-Locus Solus (2013)

Publié le 23 Septembre 2014 in Ado, BD, égalité

C’est un ensemble de plusieurs bandes-dessinées qui ont toutes pour thème central la lutte contre les préjugés et les stéréotypes homme/femme. Les scénaris sont de l’association Egalité par Education suite à des recueils de témoignages de lycéens.

L’association se définit comme suit :

EPE se donne pour objectif de pourfendre les stéréotypes de genre et les représentations de rôles sociaux assignés par la société d’hier et d’aujourd’hui. Cette volonté se fonde sur le constat de tout ce qui fait obstacle à une égalité réelle.

On trouve au total 5 bandes-dessinées, illustrées par un artiste différent à chaque fois et abordant des sujets distincts.

 Egaux sans ego / Egalité par Education .-Locus Solus (2013)

La première : Look’Ado

Elle nous parle de l’image vestimentaire, de ce que l’apparence peut renvoyer chez les autres. Ici c’est Lou qui aujourd’hui s’est habillée en jupe. Seulement sur le chemin pour aller rejoindre ses amis au café, elle est passée devant un groupe d’ouvriers au travail et a pu entendre : « Oh ! Belles jambes en vue ! » « T’as raison ! » « Tu es sûre qu’elle est pas un peu courte ta jupe, petite ? » « Tu prends des risques, tu sais ? » Alors autant son amie est scandalisée par un tel comportement, autant les deux garçons autour de la table, essayent de minimiser ce qui s’est passé en lui expliquant que quand ils chambrent les filles sur leurs tenues ou font des réflexions c’est qu’ils les aiment bien et que c’est plutôt sympa de dire à une fille qu’elle est jolie. Mais lorsque devant le cinéma, Lou se fait de nouveau agresser verbalement par une bande d’ados, toujours parce qu’ils considèrent que sa jupe est trop courte (à noter que dans ce groupe il y a également des filles) les garçons prennent conscience que pour les filles vivre ce genre de situation presque quotidiennement c’est difficilement supportable. Ils décident donc d’agir ensemble au lycée en montant une animation « coup de poing », que je vous laisse bien évidemment découvrir…

 

La deuxième : Alix et Alix atout sport

Cette fois c’est l’égalité fille/garçon qui est abordée. Il s’agit donc de deux adolescents prénommés Alix. L’un est un garçon avec une apparence jugée féminine, premier de la classe et pas sportif pour un sou. L’autre une fille d’apparence jugée masculine, très forte en sport mais très nulle en classe. Les deux vont devoir faire face aux critiques et moqueries de leurs camarades. Ils vont s’unir pour démentir les rumeurs et mettre un terme aux préjugés tels que : « la compétition c’est pas pour les filles, y a qu’à voir à la télé », « vous n’êtes pas faites pour le sport mais pour faire des gosses » etc. etc. etc. Alors quelle tactique le professeur de sport va-t-il mettre en place pour contrer ces idées toutes faites ? Comme d’habitude je vous laisse lire pour le savoir…

 

La troisième : paroles d’ordis d’ados

Cette histoire parle d’un sujet que j’ai déjà évoqué dans une précédente chronique, avec le roman pour ado « Ma réputation » : celui des dangers que peuvent représenter les réseaux sociaux lorsqu’ils sont utilisés à mauvais escient. C’est le récit de Solenne, lycéenne qui a envoyé une photo d’elle dénudée à son petit copain qui l’a lui-même transmis à un de ses amis qui s’est chargé de la diffuser sur facebook. Depuis, Solène se retrouve seule, ses amies ne veulent plus lui parler et elle doit essuyer de nombreuses insultes à caractère sexuelle de la part de certains garçons. Heureusement elle décide d’en parler à sa professeur d’informatique, qui lors d’un cours décide une nouvelle fois de sensibiliser les élèves aux dangers de certaines pratiques sur le net et aux peines qu’ils encourent s’ils portent atteinte à l’intégrité d’une personne. Petit à petit les consciences vont s’éveiller, certains vont se rendre compte de la gravité de leurs actes, d’autres que les apparences sont parfois trompeuses et qu’il vaut mieux discuter avec les personnes avant de leur tourner le dos…

 

La quatrième : Course d’orientation

C’est personnellement celle que j’ai préféré. On se trouve dans une classe dont les élèves doivent choisir un stage dans l’environnement professionnel dans lequel ils souhaitent travailler plus tard. Le CPE souhaite faire un point avec eux pour savoir qui a trouvé, dans quelle branche et si cela a été difficile pour eux.

La première à se lancer est Camille qui s’est présentée dans une petite entreprise du bâtiment. Quand il l’a vu arriver, le patron était plus que sceptique mais à force d’arguments il l’a finalement trouvé pleine d’ambitions et de motivations et a accepté sa demande de stage. On notera la réaction d’un de ses employés à cette annonce : « une apprentie secrétaire ? » ça se passe de commentaire… Les réactions dans la classe sont du même acabit et ce que je trouve intéressant c’est qu’elles émanent autant de certains garçons que de certaines filles, preuve que les stéréotypes ne sont pas eux-mêmes stéréotypés. Mélanie elle, veut être ingénieure dans l’aéronautique, elle raconte que beaucoup essayent de l’en dissuader en lui disant que « les filles n’ont pas l’esprit scientifique, que les études littéraires ou les carrières médico-sociales c’est pour les filles, soit disant parce que ça convient à leur « type d’intelligence » ». Et il y a encore d’autres exemples comme ça que je vous laisse découvrir et ne croyez pas que seules les filles vont devoir lutter contre les stéréotypes dans cette histoire…

 

La cinquième : Un sari pour Sarah

Cette dernière histoire parle de la violence faite aux femmes dans un couple, qu’elle soit physique ou morale. Il s’agit de Sara qui est totalement sous l’emprise de son petit ami Maxime qui la coupe de ses amis pour, je le cite, « ne l’avoir que pour lui » et qui la violente avant de s’excuser l’instant d’après en lui expliquant que c’est de sa faute à elle puisqu’elle l’énerve. Fort heureusement son voyage en Inde va lui permettre de réfléchir et de se rendre compte que la situation dans laquelle elle est, ne peut plus continuer et qu’il faut qu’elle mette un terme à sa relation avec lui.

Un recueil d’histoires vraiment très intéressant qui met le doigt sur des problèmes d’hier et d’aujourd’hui. On trouve également un petit rappel de chiffres et de dates en fin d’ouvrage pour nous rafraichir la mémoire sur les droits récemment acquis…

Commenter cet article